Les Passeurs de momies [kontrebann momi]



Inspiré de la nouvelle The Four Thousand, the Eight Hundred, de Greg Egan, ce petit article montre un autre aspect de l'inventivité des Belters, ainsi que leur capacité à s'adapter à un environnement pas des plus agréables dans le système solaire.

Les Passeurs de momies, kontrebann momi en belter, sont organisés en petits groupes disséminés dans toutes les plus importantes stations de la Ceinture principale, considérés comme une légende urbaine par Star Helix et les autres forces de sécurité privatives. La majorité sont des ingénieurs renvoyés après des fautes graves, spécialisés dans la conception du fameux "jus", indispensable aux équipages des navires équipés de la propulsion Epstein. D'autres sont tout simplement des rabatteurs, diffusant des messages cachés dans des publicités anodines. 
Beaucoup de ces groupes travaillent pour l'OPA, qui paie régulièrement et bien mieux que les particuliers, souvent dépouillés de tous leurs biens. Mais en quoi consiste le travail des Passeurs de momies

En employant des variantes du "Jus", les chimistes ont trouvé un composé permettant de geler temporairement les fonctions vitales, en offrant par ailleurs une légère résistance aux radiations. Le procédé n'est jamais fiable à 100% et les décés relativement nombreux limitent toujours l'expansion de ce marché. En congelant leurs clients, les Passeurs peuvent les faire embarquer illégalement à bord des nombreux navires belters, ils sont en outre indétectables aux scanners thermiques. Isolés dans des cocons rigides, harnachés dans un entrelacement de câbles prévenant les accélérations et décélérations, les clients des Passeurs de momies livrent ainsi leur vie aux marchands de rêves qui en général ne se soucient guère d'un particulier acculé à l'exode, souvent vers Cérès. 
Il en va tout autrement des membres de l'OPA désirant voyager en secret et sans enregistrement. Les Passeurs désireux d'écourter leur vie peuvent très bien dénoncer ce type de client, ou ne pas checker trois fois le système de survie, qui préservera le corps et le réveillera au bon moment, par un système sensible de transfusion.
Bien que ce moyen de voyager comporte des risques évidents et nombreux, il reste encore méconnu de l'UN et du MCRN, qui peinent à imaginer des individus sain d'esprit remplacer leur sang par du Jus modifié artisanalement, puis effectuer un voyage spatial enfermé dans un cocon de quelques microns d'épaisseurs, puis répéter l'opération de transfusion inverse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire